le carnet du lait

23 octobre 2009

Salade exotique

Publié par lutiner dans lait-che-babines

Pour bien réussir une salade, il faut se munir d’un saladier et d’ustensiles pour la fatiguer. Ça semble une lapalissade, mais vous verrez par la suite qu’il ne sert à rien de posséder les ingrédients nécessaires sur son comptoir de cuisine sans ces objets de base. Toute salade réussie qui chatouillera les papilles gustatives de vos hôtes et de vous-même ne peut s’en dispenser.

Ce principe acquis, nous pouvons passer à l’étape suivante intitulée :

Ingrédients

La quantité de chacun des ingrédients est une question de goût et de couleur. Privilégiez l’un ou l’autre ou équilibrez-les

-Pamplemousse

-Cœur de palmier

-Feta

-Avocats

 et pour la vinaigrette :

-Huile d’olive

-Vinaigre balsamique

-Moutarde de Dijon

-Lait

Au boulot !

Découper les tomates en dés assez grossiers (mais pas vulgaires, s’il vous plaît !) et jetez-les au fond du saladier, comme on jette des prisonniers au fond d’un cachot. Puis réglez le sort du pamplemousse en l’épluchant, le décortiquant. Écorchez-le, ôtez-lui son ultime peau (vous vous en mettrez un peu partout sur les mains, sans compter les morceaux de pulpe qui vous exploseront dans les yeux, mais je vous jure que le jeu en vaut la chandelle.) et découpez les quartiers mis à nu en trois. Jetez le tout sur les tomates

C’est maintenant aux avocats de subir les ultimes outrages (j’en sens qui salivent). Déshabillez-les ! Dénoyautez-les ! Et découpez-les en petits dés. Et au cachot, comme tout le monde !

 Ce n’est pas le lieu de régler la très grave controverse qui sépare les Québécois des RDMistes (habitants du Reste Du Monde) à propos du genre du mot Feta : « Le » sur le vieux continent, « La » ici. Quoi qu’il en soit, sachez que ce fromage grec est le meilleur dans les fruiteries indiennes, ou encore dans les épiceries iraniennes. Ne méprisons pas pour autant le feta régional, moins cher, et plus sec. Mais où que vous l’achetiez, découpez-le en morceaux que vous jetterez en pluie dans le saladier, sur les autres couches.

Arrivent enfin les cœurs de palmiers. À l’aide d’un ouvre-boîte…ouvrez la boîte. Extrayez-en les bâtonnets et découpez-les, puis jetez le tout dans le saladier.

Vinaigrette

Signe de ma mansuétude à votre égard, voilà la recette de ma vinaigrette :

Au fond d’un bol, déposez une cuiller à soupe de moutarde de Dijon forte. Douchez-la sous une bonne lampée d’huile d’olive additionnée d’une lampée et demie de vinaigre balsamique. Mélangez-le tout. Le mélange doit être très fort. Aussi, pour l’adoucir, ajoutez-y du lait jusqu’à ce que vous obteniez le goût  qui vous convient. En plus d’adoucir la vinaigrette, le lait la lie ( !).

Pressez deux gousses d’ail et incorporez-les en mélangeant bien le tout. Petit conseil d’ami : ajoutez-y un peu de pesto et vous m’en direz des nouvelles !

En cas de ratage de vinaigrette (tout peut arriver), posez-vous les questions suivantes avant de recommencer :

Quelle est la date de péremption de chaque ingrédient ?

Était-ce bien de la moutarde de Dijon ?

N’ai-je pas confondu l’huile d’olive avec une vulgaire huile de moteur Esso ?

Était-ce bien des aulx, ne les ai-je pas confondus avec des oignons ?

Si vous avez pu répondre à ces questions et que votre vinaigrette a une odeur de Bérésina, sortez de votre cuisine, car vous n’avez rien à y faire, alors que des chaussettes attendent depuis la fin de l’hiver d’être reprisées. Mettez-vous au travail !

N’oubliez pas, avant de servir, de verser la vinaigrette dans le saladier, et de touiller, de fatiguer jusqu’à ce que tous les ingrédients soient imbibés. C’est dans ces moments-là qu’on se rend compte de l’importance des ustensiles (voir plus haut). CQFD

Laisser un commentaire

ArezkiEvasion |
Informations Global |
Solidarité Handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Barhama Kaolack
| Cgt Sagem DS
| Urbanisme - Aménagement - ...